La technologie OCR pour votre application mobile

technologie OCR

La révolution induite par la numérisation est souvent comparée à celle générée par l’invention de l’imprimerie de Gutenberg. Celle-ci a même redonné vie à un idéal antique. Celui de collecter tous les savoirs du monde, à l’instar de la Bibliothèque d’Alexandrie. Google, ainsi que certaines bibliothèques et services d’Archives, ne se sont-ils pas lancés dans la plus vaste entreprise de numérisation d’ouvrages pour compiler les connaissances du monde et les rendre accessibles via internet ? Au-delà des initiatives de numérisation de masse, ce que l’on nomme aussi océrisation. Que l’on songe aux procédures judiciaires, administratives, fiscales, comptables ou juridiques, nombre de documents nécessitent désormais d’être dématérialisés. Cependant, tout cela ne serait pas possible sans le développement de la technologie OCR.

1. Définition de l’océrisation

La reconnaissance optique de caractères ou OCR (Optical character Recognition) est un procédé permettant de reproduire un texte imprimé ou une image dans un format numérique, à l’aide de logiciels dédiés. Il ne s’agit pas d’une simple reproduction statique, comme une photocopie, mais d’une sélection et d’une organisation des données conférant à son utilisateur le pouvoir de modifier ou d’enrichir le contenu. Ce procédé était traditionnellement mis en œuvre par des scanners fixes et mobiles, ou via les imprimantes multifonctions mais cela comportaient de lourds inconvénients. C’est la raison pour laquelle ce mode traditionnel d’océrisation est en passe d’être bouleversé par les applications smartphone qui offrent une plus grande amplitude de possibilités grâce aux progrès réalisés en matière d’appareils photos et de caméras, mais aussi de logiciels d’océrisation. Ainsi, il est désormais possible de photographier un document et de le convertir dans un format permettant la modification ou le transfert, instantanément et sans manipulation complexe avec une application mobile utilisant OCR.

2. Une technologie business, mais pas seulement

Si encore trop peu d’entreprises utilisent cette technologie, nombreuses sont celles qui ont adopté une application mobile utilisant OCR, prenant dès lors un avantage concurrentiel sur les autres. Tel est le cas en comptabilité pour le traitement des notes de frais et factures papiers.

Tel est aussi le cas des services de transport de courrier ou des marchandises, ce procédé permettant d’identifier et d’assurer la traçabilité des objets. On trouve également une multitude d’usages commerciaux, avec l’application de bons de réduction, de codes barres ou de QR code permettant d’identifier un client ou de lui faire bénéficier d’un avantage. Dans l’administration, l’océrisation est aussi utilisée pour contrôler l’identité des usagers, dans le cadre de leurs demandes de documents officiels. Au regard des nombreux avantages, il ne fait aucun doute que cette technologie est susceptible de montée en puissance dans les entreprises, lesquelles sauront percevoir son potentiel, d’autant qu’il est possible de personnaliser ces applications selon les besoins spécifiques.

3. Les avantages de l’océrisation

L’utilisation d’une application de numérisation offre des avantages indéniables, par rapport aux scanners traditionnels. Le premier tient au gain de temps permis par la rapidité et la simplicité des logiciels OCR. Une simple photographie depuis son smartphone suffit pour obtenir une copie numérique d’un document dans le format de son choix et de la transmettre via internet de manière instantanée. Le second avantages a trait à la mobilité et à la dimension pratique, puisqu’aujourd’hui très rares sont ceux qui ne disposent pas d’un smartphone. Il est donc possible de numériser quel que soit le moment et le lieu, sans avoir besoin d’un ordinateur et d’un scanner. Cela induit indirectement un bénéfice économique, notamment s’agissant de l’investissement en équipement spécifique. Enfin, cette technologie, contrairement à d’autres, confère la faculté de modifier le document par le biais du traitement de texte ou autre logiciel de son choix, limitant par conséquent les saisies manuelles répétitives.

4. Des applications au succès certain

De nombreuses applications d’océrisation ont vu le jour avec un succès grandissant. C’est le cas de Prizmo, une application de numérisation d’origine belge parmi les plus téléchargées sur l’iPhone. Très utilisée par les étudiants et dans le cadre du business, elle est aussi d’un grand secours auprès des malvoyants et des aveugles, en ce qu’elle leur permet la lecture des courriers et des documents dactylographiés. Ce succès a ainsi donné lieu au développement par la société Belge d’une autre application, Prizmo Go, avec des fonctionnalités plus poussées.

On peut aussi citer l’application Anyline utilisée dans la lutte contre la criminalité, les papiers d’identité, les voitures, … Ce logiciel est spécialisé dans la numérisation de tout type de signes, c’est-à-dire texte, chiffres ou codes. Déployé en 1016 par une start-up Autrichienne, Anyline permet une numérisation et un traitement de l’image, vingt fois plus rapide que l’être humain. Celui-ci a la capacité de

fonctionner hors ligne et de numériser des plaques d’immatriculation. Ces données traitées instantanément, de manière fiable et sécurisée, optimisent la gestion du stationnement, la surveillance des routes ou encore la gestion du parc de véhicules.

5. Au croisement de l’IA et de la 5G : le futur de l’océrisation

Ces dernières années, la recherche a investi le domaine de l’océrisation. A priori simple, la technologie se heurte à des difficultés singulières, qui font que les applications d’océrisation véritablement performantes sont encore très limitées. Cette situation n’est que temporaire au regard du rapprochement entre l’intelligence artificielle et l’océrisation. En effet, l’une des principales critiques formulées à l’égard de cette technologie réside dans les nombreuses erreurs, ce qui implique l’intervention de l’usagers. Cette problématique peut être surmontée grâce à l’utilisation de l’intelligence artificielle et, en particulier, avec l’utilisation du traitement automatique du langage naturel (NLP) et du machine learning. Le premier système a notamment pour objet de contextualiser les données, évitant ainsi les erreurs et l’intervention humaine dans le cadre d’une vérification. Le machine learning, ou machine apprenante, est d’une particulière utilité, en ce qu’il permet de tirer les conséquences de chaque erreur et d’améliorer les compétences de la machine. Associée à l’arrivée de la 5G, dernière génération de technologie réseau mobile permettant une connectivité plus rapide et le transport d’une plus grande quantité de données, force est de reconnaître que l’océrisation est une technologie en perpétuelle devenir au futur très prometteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.