l’Intelligence Artificielle dans la transformation digitale

Transformation numérique intelligence artificielle

Le marketing des entreprises se développe constamment avec l’essor des technologies. Chaque avancée permet d’exceller en performance. L’intelligence artificielle fait partie des domaines de recherche les plus prometteurs, mais aussi l’un des plus complexes.

Chaque découverte vise à réduire, voire à libérer, les commerciaux, les managers, etc. de leurs tâches professionnelles, de certaines tâches chronophages mais aussi d’ouvrir de nouveaux horizons. Le point dans cet article !

Toutes les entreprises sont concernées par la transformation numérique

Qu’il s’agisse d’une entreprise qui œuvre dans le public ou dans le privé, elle est obligée de passer par une transformation digitale afin d’être novatrice et concurrentielle. Néanmoins, les approches peuvent différer selon chaque entreprise. Il faut donc garder en tête que cette transformation est variable.

Les ressources et les aptitudes dont elle a besoin, tout comme ses objectifs, sont différents et peuvent devenir contradictoires à court terme. Mais leur finalité demeure la même, c’est celle de transformer l’univers du travail et son organisation tout en introduisant de nouveaux usages à moyen terme.

La transformation numérique en tant que point de départ

C’est une étape parmi tant d’autres dans l’histoire des organisations. Celle-ci est temporaire et vise la préparation de l’étape suivante : l’Intelligence Artificielle. Effectivement, elle fait office d’assistanat pour les collaborateurs dans la réalisation des tâches à faible valeur ajoutée. Pour pouvoir faire face à cette évolution et l’utiliser correctement, il faut miser sur des processus numérisés, agiles et une sensibilisation des collaborateurs à la data. En ce sens, si les managers maîtrisent parfaitement les compétences numériques, de design thinking et d’agilité, ils seront plus enclins à adopter les nouveaux systèmes. L’acculturation des collaborateurs à l’univers digital représente un atout de taille pour l’étape finale : l’implication des systèmes dans les tâches humaines. La transformation numérique facilite la mise en place des solutions apportées par ces nouveaux systèmes.

la formation des collaborateurs à l’intelligence artificielle

Afin de rester dans la compétition, l’entreprise se doit de réussir sa transformation digitale. Mais cela n’est pas suffisant : il faut qu’elle forme les salariés (notamment les managers) à cette nouvelle évolution. Il s’agit ici de revoir le contenu de leur travail en optant pour l’IA en tant qu’axe principal de productivité. Pour cela, il faut regrouper des métiers multidisciplinaires (managers, collaborateurs, partenaires extérieurs). En travaillant ensemble, ils pourront réfléchir sur les tâches à remplacer, à exécuter, à faire avec elle et les tâches à faire grâce à elle. Plus ils s’impliqueront dans l’organisation et la réorganisation de leurs métiers, plus le lien homme-machine sera considéré d’une manière pondérée et constructive.)

Les applications de l’intelligence artificielle

Elle a été conçue par l’intelligence humaine dans le but de concevoir des machines qui sont capables de réfléchir comme un humain. Grâce à cette nouvelle évolution, la machine peut désormais : percevoir, comprendre, agir et apprendre. Les données qui vont apparaître vont alors permettre à l’entreprise d’intégrer des systèmes décisionnels efficaces, automatiser et rationaliser les tâches afin de maximiser la qualité des services rendus au client.

1- Le système décisionnel

Il se repose sur les activités menées ultérieurement pour en tirer profit par rapport aux activités antérieures. Pour être efficient, il doit s’appuyer sur 4 objectifs : la compréhension de son milieu, la concentration sur les cibles, l’organisation ou la réorganisation et l’intégration de Plans d’Actions efficaces.

  • Le Machine Learning

Les données de votre entreprise vont vous permettre d’identifier et de cerner aux mieux vos concurrents via les algorithmes d’apprentissage automatique. Ce champ d’étude fournit aux machines informatiques la capacité de compréhension des données. Ces métadonnées sont donc traitées afin de résoudre les tâches en les automatisant. Ainsi, le machine learning vise à créer, à analyser, à optimiser et à améliorer le fonctionnement de l’entreprise.

  • L’analyse des risques et des opportunités

Grâce à l’apprentissage, c’est l’IA qui définit les risques et détecte les opportunités d’une manière automatique. Par exemple, il peut analyser les appels d’offres qui seront les plus crédibles en étudiant ceux qui ont été perdus et gagnés récemment. Cela peut aider l’entreprise à se concentrer sur les opportunités qui sont compatibles avec les profils gagnants.

  • L’analyse des prospects et des clients

Il est évident que si on connaît les attentes et les exigences des prospects et des clients, on peut les anticiper. Cela est possible grâce aux scores prédictifs. Ils permettent de concevoir des campagnes de communication pertinentes qui sont basées sur le comportement et le profil des internautes. Il peut s’agir d’une désinscription d’une newsletter, d’un acte d’achat, d’un clic sur une bannière … Ces derniers donnent des informations prédictives qui évitent les pertes de temps. Au lieu du pilotage de son entreprise en réaction, le dirigeant va se conformer à une démarche proactive.

  • Faciliter la prise de décision

Lorsque l’entreprise sait identifier les profils « cibles » et ceux qui sont « réceptifs », cela lui donne un avantage considérable sur le plan stratégique. Les décisions prises seront plus efficaces et fiables. Pour un meilleur gain de temps et d’argent, il faut savoir à qui s’adresser et comment s’y prendre.

2- La robotisation des tâches à la main et applicatives

Cette évolution permet d’automatiser les tâches répétitives qui sont réalisées le plus souvent à la main. Les plateformes CRM et d’analyse proposent alors des algorithmes d’apprentissage automatique qui vont chercher des informations essentielles pour le client. Le chatbot en est un bon exemple. Cet outil directement intégré à un site Web donne tout de suite une réponse qui convient à la demande d’un client ou d’un prospect 24/24h et 7/7j.

  • L’automatisation des tâches manuelles par la robotique

Sans prendre la place du chef de projet qui doit gérer les interactions humaines. Ici, l’intelligence artificielle favorise la robotisation des actions de planification, de reporting et administratives.

  • Se libérer des tâches physiques difficiles ou répétitive.

Cette robotisation va impacter positivement sur le temps et l’énergie effectués sur les tâches laborieuses et rébarbatives. Pour aller plus loin, elle va permettre d’obtenir un travail correct et soigné sans erreur humaine.

  • L’automatisation des process et des tâches applicatives

Il est inutile de renseigner plusieurs fois les informations liées à une même opération dans différents services. Désormais, l’information n’entre qu’une seule fois et sera par la suite automatisée pour l’ensemble du processus pour simplifier les tâches applicatives.

  • L’amélioration de la productivité de l’entreprise

Qui dit automatisation dit gain de temps d’environ 30 % ! Cela permet de se focaliser sur les tâches importantes à réelle valeur ajoutée. Celles qui demandent une présence humaine, la seule habilitée à réagir face à un cas relationnel imprévu.

3- L’amélioration de la relation client

Cette évolution contribue à la mise en place d’une stratégie gagnante. Toutefois, cette dernière ainsi que les applications complémentaires qui l’accompagnent doivent rester dynamiques. Il faut donc s’adapter en permanence en fonction des effets instantanés. Dans cette optique, l’entreprise peut déplacer ses curseurs en heure et en temps afin de rester concurrentielle.

  • La satisfaction des clients

Pour réussir à satisfaire sa clientèle, il faut faire preuve d’une grande réactivité. Il faut être présent instantanément afin de répondre à leurs questions ou à leurs mécontentements. En dehors de la vente du produit et/ou du service, c’est dans la relation-client qu’il faut le plus capitaliser. Livre blanc, FAQ, chat, documentation, etc., voilà quelques outils qui permettent à l’entreprise de se démarquer.

  • La création de nouveaux produits et services ou l’amélioration de ceux existants

Se démarquer face à des concurrents sera plus facile en se basant sur les tendances, les retours clients et l’évolution du marché. Cela aide à mettre en marche un pilier important : la proactivité. Grâce aux données fournies, l’entreprise saura vers quelle direction s’engager et quels sont les outils qui peuvent l’aider à réussir sa transformation numérique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *